3 janvier 2014 - 18h12Figeacois, Politique

Figeac : Figeac Ensemble créée l’union à Gauche pour les Municipales 2014

Le 17 décembre, André Mellinger et ses sympathisants ont rencontré la presse locale.

figeac_mellinger
 

L’élu, chef de file de la liste Figeac Ensemble, explique ce rassemblement : « Le but de cette rencontre est d’officialiser un contrat municipal entre un ensemble de partis politiques. D’emblée, nous étions trois (PS, PRG, et EELV), maintenant quatre avec le PCF, auxquels s’ajoutent des membres de la société civile. Notre liste, qui sera dévoilée en janvier, est composée d’un tiers de nouveaux noms. Les représentants de la liste sortante ont discuté pour faire liste commune. Je salue la volonté politique locale qui est de travailler ensemble au service de la ville ».

Les représentants des partis expriment les raisons pour lesquelles ils rallient Figeac Ensemble. Christiane Sercommanens, pour le PCF : « Le Parti Communiste reste aux côtés de la Municipalité. Ce n’est pas en ces moments de crise que nous devons nous désengager d’une équipe d’élus qui a toujours essayé d’améliorer le quotidien des Figeacois ». Antoine Soto, pour EELV (Europe Écologie Les Verts) : « De par notre présence dans les instances régionales et nationales, il nous fallait participer à l’équipe municipale. Le but, c’est le bien commun de tous ». Guillaume Baldy, pour le PRG (Parti Radical de Gauche) : « On ne bâtit pas un projet sur une stratégie nationale. Je salue l’ouverture de l’équipe en place. C’est une construction plurielle qui représente une grande partie de la société ». Nicole Paulo, pour le PS : « Je suis rassurée que cette union de la Gauche se maintienne pour Figeac, une de mes trois devises avec la famille et l’école publique. Ce qui compte, c’est une équipe bien constituée au plan local, toujours au service des Figeacois, avec du sang neuf ».

André Mellinger résume ces propos : « C’est un programme co-construit. À la différence des listes opposantes, nous avons des conditions que sont le maintien des services publics à la population (en régie, sans délégation), un engagement fiscal très fort afin de ne pas bouger les taux d’impôts (on le fait depuis deux ans. Ces contraintes, on les accepte), et la démocratie participative (un exercice que l’on peut toujours améliorer) en accord avec la population. Mes adversaires sont l’abstention et la démagogie. On n’est pas réélu sur un programme. Nous avons été à l’écoute des figeacois et on va continuer ».

Le calendrier de Figeac Ensemble est le suivant : « Nous présenterons la liste début janvier. Le programme suivra, avec des réunions par quartier, puis la distribution du journal, et deux réunions publiques en mars ».

Sébastien Casses

Commenter